ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

'Baby Shark' dépasse les 7 milliards de vues et devient la vidéo YT la plus populaire de tous les temps

 71  |   Par Dulourd

Si vous pensiez encore que la vidéo la plus vue de l'histoire de YouTube était encore Gangnam Style de Psy ou encore Shape of You d'Ed Sheeran, vous allez être surpris d'apprendre qu'avec 7,05 milliards de vues, la vidéo la plus visionnée est désormais Baby Shark, vous savez, cette fameuse comptine qui prend la tête...

Dans le clip, des enfants 'déguisés' en poisson miment le comportement d'une famille de requins pris d'une furieuse envie de danser, en mode 'doo doo doodoo'. Attention, une fois que l'air est entré dans vos neurones, il n'en sort plus jamais !

'Baby Shark doo doo doodoo...Baby Shark doo doo doodoo...'. Si vous avez un enfant né au cours des quatre ou cinq dernières années, il est peu probable que vous ayez échappé à ce tube chanté par Hope Segoine, jeune américano-coréenne de 10 ans...

Mais d'où vient vraiment Baby Shark ?

Certains racontent que la comptine a été inventée dans les années 70 et qu'elle était chantée par les animateurs de camps d'été aux Etats-Unis. D'autres en revanche, prétendent qu'elle fut inspirée par la sortie des Dents de la mer, le film de Steven Spielberg.

Au moins deux anciens employés de la prison d'Oklahoma et leur superviseur ont été inculpés après que les enquêteurs aient déclaré avoir découvert que des détenus menottés étaient obligés d'écouter la célère chanson pour enfants 'Baby Shark' pendant des heures.

Le procureur David Prater a accusé les employés de la prison du comté d'Oklahoma, Gregory Cornell Butler Jr. et Christian Charles Miles, tous deux âgés de 21 ans, et leur superviseur, Christopher Raymond Hendershott, 50 ans, de délit de cruauté envers un prisonnier et de conspiration.

1602070788-baby shark prison.jpg

'Il est regrettable que je n'aie pas pu trouver une loi sur les crimes qui corresponde à ce scénario de fait', a déclaré Prater. 'J'aurais préféré déposer un acte criminel pour ce comportement."

À au moins cinq reprises en novembre et décembre, impliquant cinq détenus, chacun séparément, M. Miles et M. Butler ont placé le détenu dans une salle de visite d'avocat vide, selon les déclarations sous serment. Les deux ont ensuite menotté le détenu contre le mur, le forçant à rester debout pendant deux heures. 'Baby Shark' a ensuite été diffusé en boucle, via un ordinateur, tandis que le détenu était forcé de l'écouter. 'La chanson était "considérée comme une blague entre Miles et Butler', a déclaré M. Miles aux enquêteurs.

David Prater, le procureur du comté d'Oklahoma, a déclaré que les trois avaient agi 'conjointement, délibérément et à tort' de 'manière cruelle ou inhumaine' lorsqu'ils ont soumis les détenus à cette punition. En jouant la chanson en boucle, M. Prater a écrit que les détenus, qui souffraient probablement déjà de leur menottage au mur, étaient soumis à un 'stress émotionnel excessif'.

Les tortionnaires encourent chacun une amende de 1000 dollars ainsi qu'une peine de prison d'un an.

Avez-vous aimé cet article ?

Comment réussir son voyage à l’île Maurice ?

Les formalités pour partir vivre à l'étranger

6 raisons de voyager en Europe en train de nuit

© 2022 - dulourd.com - CGU