ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

Ce fanatique de fitness avait fait signer un contrat à sa fille pour qu'elle ne prenne pas de poids

Par Dulourd

Un père fanatique de fitness a fait signer à sa fille un 'contrat' à vie afin de l'interdire de prendre du poids.

Rachid Khadla, 56 ans, père de trois enfants, originaire de Windsor (Berkshire), est accusé de cruauté envers les enfants et d'agression pour la façon dont il a traité sa fille Amira, aujourd'hui adulte, et ses fils Hicham et Karim.

Un contrat à vie

Amira, aujourd'hui âgée de 23 ans, a déclaré que son père 'autoritaire' décidait de ce qu'elle pouvait porter, de qui elle pouvait voir, de qui elle pouvait parler et de ce qu'elle pouvait regarder à la télévision.

L'accusé, obsédé par son corps, qui était 'très conscient' de sa forme physique et de son régime, aurait fait signer à sa fille un document dans lequel on pouvait lire : 'Moi, Amira Khadla, je ne me laisserai jamais devenir grosse. Je vais faire beaucoup d'exercice pour être sûre de ne jamais devenir grosse, même jusqu'à ma mort'.

1615628027-fitness1.jpg

Un père tyrannique

Elle a également déclaré que Khadla la frappait régulièrement avec une cuillère, qu'il lui donnait des coups de poing aux bras et à la poitrine et qu'il lui avait même jeté une chaise, lui laissant une bosse derrière l'oreille.

Khadla est également accusé d'avoir frappé son plus jeune fils Hicham - qui a maintenant 18 ans - à la poitrine et de l'avoir étranglé pendant 'cinq à dix secondes' parce qu'il était trop lent dans les tâches ménagères.

'Il a frappé Hicham à la poitrine à plusieurs reprises, puis l'a poussé sur le lit de sa soeur. Il a ensuite placé ses deux mains autour de son cou et l'a étrangé pendant un certains temps, cinq à dix secondes, avant de le relever, de le frapper à la poitrine et de s'éloigner' a expliqué le procureur Alex Krikler. 'Hicham a essayé de dire 'stop' mais n'a pas pu parler. Il ne pouvait pas respirer et, bien que les marques laissées par l'étranglement soit relativement mineures, l'incident a été extrêmement effrayant' a-t-il ajouté.

Le fils aîné Karim, qui a rompu les liens avec toute la famille en raison de la cruauté dont il aurait été victime dans son enfance, affirme que Khadla l'a frappé à la tête si fort qu'il est tombé à l'âge de 15 ans.

1615628027-fitness2.jpg

Légitime défense

Le père de famille s'est défendu en évoquant la 'légitime défense'. 'Lorsqu'on lui a demandé comment il disciplinait ses enfants, il a répondu que lorsqu'ils étaient plus jeunes, il leur donnait une claque sur les fesses, mais qu'à part cela, il n'avait jamais battu ou châtié physiquement ses enfants' a déclaré le procureur.

'Il a nié avoir menacé ses enfants ou leur avoir fait du mal physiquement, disant qu'il lui arrivait de crier, mais c'est tout. Il a nié contrôler ses enfants' a-t-il continué.

Avez-vous aimé cet article ?

Il imagine les candidats à la présidentielle en tant que chats

L'iconique bagage féminin ou le sac Lacoste Femme

Comment réussir son voyage à l’île Maurice ?

© 2022 - dulourd.com - CGU