ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

Comment bien choisir les fleurs de chanvre CBD ? Chasse aux idées reçues

 98  |   Par Dulourd

Avec la popularité croissante des produits à base de CBD, certains cultivateurs, fabricants et vendeurs profitent des failles des réglementations existantes et du manque de connaissance des consommateurs pour faire avancer des propos mensongers concernant les taux de CBD de leurs produits. Dans cet article, nous allons mener l’enquête sur trois idées reçues sur le CBD qui peuvent vous empêcher de faire le bon choix.

1615802040-shutterstock_1325600330.jpg

Mais tout d’abord, définissons brièvement ce qu’est le CBD...

Le CBD est l’abréviation de cannabidiol. C’est l’un des composés de la famille des cannabinoïdes qui se trouvent naturellement dans la plante de cannabis. Le THC ou tetrahydrocannabinoide est l’autre  cannabinoïde très abondant, présent dans le cannabis. Ce dernier est psycho actif, contrairement au CBD qui ne crée pas de dépendance et semble même avoir des effets anti-addictifs. Le CBD a le vent en poupe en France en raison de ses bienfaits contre l’anxiété, les douleurs et les inflammations pour n’en citer que quelques uns. Mais pour assurer une consommation responsable et consciente du CBD, certaines connaissances doivent être révisées.

Idée reçue n°1 : Plus le taux de CBD augmente, plus le produit est efficace

Faux : Rien ne sert d’augmenter les doses de CBD drastiquement pour ressentir des effets relaxants ou antidouleurs. Cela pourrait être au contraire, contre productif !

Un nombre croissant de recherches scientifiques démontre que l'effet combiné de différents composés du cannabis, même à des doses minimes, est plus important que s'ils travaillaient séparément pour produire des effets séparés. L’idée selon laquelle plus le CBD augmente, plus les effets sont meilleurs est donc fausse car le CBD seul pourrait au contraire, vous empêcher de bénéficier de l’intégralité des bienfaits de la plante. Ceci est connu sous le non d’effet entourage. [1,2,3]. Par ailleurs, une étude Israélienne révolutionnaire a documenté les propriétés thérapeutiques supérieures de l'extrait de cannabis riche en CBD de plante entière par rapport au CBD à molécule unique. En étudiant la littérature scientifique, les chercheurs ont conclu même que… lorsque la quantité de CBD dépassait un certain point, son impact thérapeutique diminuait considérablement. [4]

Par ailleurs, le CBD à forte dose pourrait avoir des effets secondaires considérables. Selon un communiqué du 22 janvier 2019, L’ANSM met en garde contre les effets que peuvent causer une surdose de CBD. Ce dernier augmenterait les concentrations dans l’organisme de certains médicaments et s’avère ainsi toxique pour le foie. De fortes doses de CBD sont pareillement dangereuses pour les personnes souffrant d’hypotension car, il peut l’abaisser davantage. [5]

Idée reçue N°2 : Le CBD est légal dans tous les cas de figure

Vrai et Faux : Le CBD est légal sous réserve de certaines conditions : la variété dont il provient, le taux de THC qu’il contient et la certification d’un laboratoire qui garantit le respect de ce taux.

Dans la bataille juridique qui se joue depuis quelques années autour du CBD, l’arrêt de la cours de justice européenne rendu le 19 novembre 2020 a mis fin au flou juridique qui existait jusque-là: « Un état membre ne peut interdire la commercialisation du cannabidiol (CBD) légalement produit dans un autre état membre lorsqu’il est extrait de la plante de cannabis sativa dans son intégralité et non de ses seules fibres et graines ». [6]

Mais, pour profiter pleinement des bienfaits thérapeutiques du CBD sans induire les effets psychotropes redoutés, la réglementation impose que le CBD provienne d’une plante dont la teneur en THC soit inférieure à 0,2%. Mais attention, ce taux de 0,2% ne concerne pas le produit fini, mais la plante elle même. De ce fait, le produit fini contiendra naturellement moins de 0.2% de THC.

Un problème persiste néanmoins dans la traçabilité du CBD consommé et les substrats chimiques que peuvent rajouter certains trafiquants à leur produit pour gonfler les taux de CBD ou au contraire réduire ceux du THC. Pour cela, la loi impose également que tout produit à base de cannabidiol devrait faire l’objet d’une certification par un laboratoire indépendant et spécialisé, avant d’être commercialisé. 

Idée reçue N°3 : Une fleur CBD à l’état naturel, proposée à la commercialisation en Europe, peut contenir jusqu’à 30% de CBD

Faux : A moins que la fleur soit retravaillée (ou transformée), une fleur de chanvre CBD, à l'état naturel, ne peut scientifiquement contenir plus de 8 % de CBD si le taux de THC maximum légal  (0,2%) est respecté.

Quelque soit la variété de chanvre, les teneurs en THC et en CBD sont toujours étroitement liées. Biologiquement, les ratios conventionnels avancés par les chercheurs sont de 1/20, 1/30 ou rarement 1/40 selon la génétique de la plante. Cela signifie que pour une plante de chanvre contenant 1% de THC, il y a 20%, 30% ou 40% maximum de CBD. Or, les variétés autorisées à être cultivées en France doivent présenter une teneur en THC ne dépassant pas 0,2 %, ce qui correspond à des taux de CBD allant de 4 à 8% au maximum. Il est évident que ces valeurs sont très loin des 30% de CBD avancées par certains vendeurs peu scrupuleux qui n’hésitent pas à gonfler les chiffres pour augmenter les ventes. Derrière ce mensonge, plusieurs explications sont possibles :

  • Le vendeur ment sur les taux réels de CBD, dans ce cas il ne sera pas en mesure de vous fournir un certificat démontrant les taux avancés.
  • la plante a subit des transformations chimiques comme l’ajout de cristaux de CBD mélangé à de l’éthanol, ce qui fausse les résultats pendant l’analyse. Toutefois, le CBD obtenu contiendra une quantité bien moins généreuse que celle affichée sur le certificat.
  • Les fleurs que vous consommez contiennent en réalité une quantité de THC supérieure à 0,2%, ce qui vous place dans l’illégalité en plus des effets psychotropes dangereux que vous ne recherchez pas.

A présent, le choix d’un CBD de bonne qualité n’a plus aucun secret pour vous. Soyez vigilant, faites confiance à la science et ne croyez pas systématiquement tout ce qu’on vous lisez, surtout sur les sites e-commerce ! En matière de CBD, privilégiez des shops qui font ouvertement la distinction entre fleurs CBD naturelles et fleurs CBD transformées, comme par exemple l’un des pionniers du marché du CBD, Herborisia.fr.

 

Références :

Avez-vous aimé cet article ?

Comment réussir son voyage à l’île Maurice ?

Côte d'Ivoire : comment bien préparer son voyage ?

Paysages époustouflants, eaux cristallines, la France à de nombreuses cordes à son arc

© 2022 - dulourd.com - CGU