ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

Covid-19 - Ils réunissent près de 500 personnes (négatives au virus) dans un concert-test et constatent que personne n'a contracté le virus

Par Dulourd

Après des mois de fermeture et d'annulation de concerts, la réouverture des salles de spectacle et d'autres lieux culturels ne semble pas pour tout de suite malgré ce qu'avait envisagé le gouvernement...

L'Espagne aurait apparemment trouvé une solution pour reprendre les concerts prochainement... Le 12 septembre dernier, un test a été réalisé dans la salle de concert Apolo à Barcelone, où près de 500 personnes (négatives au virus) ont pu assister à un concert dans le respect d'un protocole sanitaire strict.

500 personnes négatives dans une salle de concert = aucun cas positif après le concert (logique non ?)

Avant d'entrer dans la salle de spectacle, tous les participants ont été testés négatifs par le biais d'un test antigénique. Les 500 participants portaient un masque FFP2, la ventilation a été optimisée, la température de la salle surveillée. Des agents de sécurité étaient chargés d'éviter les files d'attente devant la salle et devant les toilettes. Mais la distanciation physique n'était en revanche pas obligatoire. De plus, les spectateurs ont pu danser et chanter tout au long du concert. Un essai qui s'est révélé concluant : aucun cas positif n'a été détecté huit jours après le concert.

'Ces données nous donnent la force statistique pour conclure qu'il n'y a plus de risque de contagion parmi les personnes qui ont participé à un événement massif si les mesures que nous mettons en oeuvre sont suivies' a affirmé Boris Revollo, qui a dirigé l'expérience.

Alors que beaucoup voient en ce test un 'espoir pour notre culture', d'autres se demandent qu'elle est l'utilité de cette étude...

'Si tous les participants étaient négatifs au test avant, comment devenir positif après ? Totalement stupide cette étude test', 'heu ben oui vu qu'ils étaient tous négatifs. Ils croyaient quoi ????'

'hey robert viens voir j'ai fait un truc de fou!! j'ai mis 500 personne négatifs dans une salle et ben devines quoi! personne et devenue positif!!',

'Les personnes ont été testées avant de rentrer comme toutes négatives en entrant pareil en sortant donc je ne vois pas comment ont peu appeler ça un test',

'Attends... tu es testé négatif, tu fais un truc avec que des gens négatifs, et tu reste négatif ? Oh mais quel scoop !',

'Ils viennent de prouver que lorsque personne n'est infecté par le Covid19, personne ne peut le transmettre. Putain, ça c'est de l'info !',

'Quel intérêt de mettre des participants tous négatifs ? Il aurait été plus judicieux de ne mettre qu'un participant covidé pour voir l'étendue de la propagation', peut-on lire dans les commentaires de cette 'incroyable étude miracle'.

Précisons tout de même que les tests effectués avant le concert étaient de type 'antigénique', c'est en quelque sorte le 'test rapide' qui ne permet pas de détecter de façon certaine les infections débutantes (contrairement au test PCR). Donc en réalisant ce type de test, il aurait été possible que certaines personnes soient tout de même porteuses et contagieuses en assistant à ce concert, c'est pourquoi les organisateurs se félicitent qu'aucune contamination n'ai été détectée. Mais se baser sur l'unique présomption d'infection débutante (éventuelle et non certaine !) est quelque chose de peu probant et de non-scientifique. Il aurait été même préférable que peu de personnes soient détectées positives après, ce qui aurait à la fois prouvé que des personnes contagieuses étaient présentes mais que ça n'a pas créé de clusters. Une expérience qui ne devrait donc rien changer aux connaissances actuelles.

Avez-vous aimé cet article ?

Showroomprivé, l’endroit parfait pour faire de bonnes affaires!

Baume à barbe : de quoi a vraiment besoin votre peau ?

Les formalités pour partir vivre à l'étranger

© 2022 - dulourd.com - CGU