ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

Covid-19 - Les habitants de Wuhan commémorent le décès du Dr Li, le premier a avoir annoncé publiquement l'apparition du virus

 54  |   Par Dulourd

Un an après sa mort, les habitants de Wuhan se souviennent du médecin 'dénonciateur' Li Wenliang, honorant son courage pour avoir tiré la sonnette d'alarme dès les premiers jours de la pandémie.

Le médecin de 34 ans avait tenté de faire part de ses inquiétude au sujet du virus avant qu'il ne devienne une pandémie, mais il a été convoqué par la police après avoir été accusé de 'répandre des rumeurs'.

Il est malheureusement décédé le 7 février 2020

Le médecin ophtalmologue à l'hôpital central de Wuhan, avait partagé dès décembre 2019 ses inquiétudes sur la propagation d'un nouveau coronavirus similaire au Sras. Mais convoqué par la police, il était accusé de répandre 'des rumeurs'.

Après avoir attrapé le virus mortel d'un patient qu'il soignait, le médecin est décédé, ce qui a suscité une vague de tristesse et de colère dans le pays.

1612860802-docteur li.jpg

Un an plus tard, les habitants lui rendent hommage

En effet, depuis samedi, de nombreux internautes disent être reconnaissants de son avertissement.

Le résident Li Pan, 24 ans, a déclaré à Reuters : 'Il a été le premier à nous parler du virus.' Li, qui possède une boutique en ligne, a ajouté : 'Il a dû considérer que l'impact serait énorme, mais il a quand même tiré la sonnette d'alarme. C'était vraiment courageux'.

De nombreux messages publiés sur les réseaux

'Dr Li, il fait grand beau aujourd'hui là où je vis...Chacun dans mon entourage fait de son mieux dans la vie, tout va bien, bon nouvel an lunaire' a écrit un internaute. 'Il a contredit la version officielle qui affirmait que le virus ne pouvait pas se transmettre entre humains. Il a sonné l'alarme, permettant à tous, à travers le pays, de se préparer à combattre l'épidémie. En ce jour anniversaire, le peuple se souvient de vous' écrit un autre.

'Je pensais que tout le monde allait vous oublier un an plus tard. J'avais tort, vous vivrez à jamais dans le coeur des Chinois', 'Aujourd'hui, j'ai reçu ma deuxième injection du vaccin. Ça fait un peu mal. Vous nous manquez', peut-on lire encore.

Avez-vous aimé cet article ?