ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

Dix jours après s'être fait vacciner avec AstraZeneca, un étudiant en médecine décède d'une thrombose

 2010  |   Par Dulourd

Un étudiant de 24 ans est décédé le jeudi 18 mars dans son appartement Vincent-Gâche, à Nantes. Le jeune homme originaire de La Turballe aurait été vacciné à l'AstraZeneca le 8 mars dernier.

Le parquet de Nantes a ouvert une enquête en recherche des causes de la mort et ordonné une autopsie. Le rapport médical évoque 'une hémorragie interne causée par une thrombose'.

La famille s'interroge sur le vaccin

'Il souffrait du ventre mais ne se plaignait pas, ce n'était pas son genre. Il avait quand même décidé d'aller consulter son médecin le jeudi après-midi. Il n'en a pas eu le temps. Il a été retrouvé tôt dans la nuit de mercredi à jeudi' a déclaré son grand frère, qui l'a eu au téléphone la veille de son décès, à Ouest-France.

'Mon frère faisait attention à ce qu'il mangeait, il faisait du sport. Surtout, il n'avait aucun antécédent médical, aucune maladie, rien. Il était en parfaite santé. Alors ce vaccin, c'est la seule branche à laquelle on peut se raccrocher pour comprendre ce qui s'est passé' a-t-il poursuivi.

Aucun lien vérifié entre le décès et le vaccin AstraZeneca

Mais l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) tient à écarter tout lien, pour le moment, entre le décès et le vaccin AstraZeneca.

'Dans le cadre de notre surveillance renforcée des troubles thromboemboliques, nous avons été informés d'un cas de décès d'une personne de 24 ans plusieurs jours après une vaccination avec le vaccin AstraZeneca' a annoncé l'ANSM lundi soir. 'À ce stade, aucun élément ne permet de conclure en faveur du rôle du vaccin. Ce cas de décès fait l'objet d'une investigation clinique approfondie par les Centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV)' a précisé l'agence.

'Un signalement a été effectué auprès de la pharmacovigilance et de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), comme cela est prévu par la procédure' a précisé l'Agence régionale de Santé (ARS)

Suspension du vaccin dans plusieurs pays

En raison de possibles effets secondaires néfastes, comme des thromboses, AstraZeneca a été suspendu temporairement dans de nombreux pays comme la France, mais malgré tout, jugé 'sûr et efficace' par l'Agence européenne du médicament.

Avez-vous aimé cet article ?

Baume à barbe : de quoi a vraiment besoin votre peau ?

Pourquoi le marbre est la pierre du deuil ?

Paysages époustouflants, eaux cristallines, la France à de nombreuses cordes à son arc

© 2022 - dulourd.com - CGU