ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

France - 500 personnes regroupées lors d'une fête clandestine

 122  |   Par Dulourd

Ce samedi 31 octobre, une fête clandestine organisée dans un domaine privé de Draguignan dans le Var, a rassemblé 500 personnes, dont des célébrités du monde du rap et du football, malgré les restrictions actuelles.

Une enquête est actuellement en cours afin de déterminer qui est à l'origine de l'organisation de cette soirée, alors que ce genre de rassemblement est interdit à cause des mesures prises par le gouvernement pour limiter la propagation du coronavirus.

1604493363-fete 500 personnes.jpg

Ce sont des voisins excédés par le bruit qui ont fini par appeler les forces de l'ordre. Les policiers ont verbalisé une quarantaine d'invités qui quittaient la soirée.

D'après le quotidien régional, plusieurs artistes se trouvaient sur place, notamment des rappeurs et des footballeurs connus. 'Le lieu est loué 3200 euros et jusqu'à 4400 euros pour le week-end' d'après une jeune femme chargée de sa commercialisation.

Evidemment, depuis les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement, les réunions privées et les rassemblements publics sont interdits sur la voie publique, les obsèques sont limitées à 30 personnes maximum et les mariages eux sont limités à 6 personnes au plus.

Le samedi 17 octobre dernier, 120 personnes se sont réunies sous un chapiteau, installé à côté de la discothèque 'Lab 1' à Birmingham en Grande-Bretagne, malgré les restrictions actuelles.

La police a mis fin à cette fête organisée, sans masque ni respect des gestes barrières, imposant ainsi aux organisateurs la somme de 11 000 euros d'amende.

Une vidéo, publiée par les policiers, montre ce qui s'est passé et prouve que le chapiteau ne permet pas la moindre aération et que les fêtards ne portent pas de masque.

Les organisateurs se sont défendus auprès des agents, affirmant que l'événement se tenait bel et bien à l'extérieur en dépit d'un toit et des parois du chapiteau. La police des West Midlands a déclaré que la tente utilisée lors de la fête du samedi 17 octobre avait des murs et un toit et était donc classée comme étant à l'intérieur. Au final, les organisateurs ont écopé de la somme de 11 000 euros et c'est la quatrième sanction de la sorte infligée à des organisateurs de soirée illégale selon la police.

'Les gens ne devraient pas penser que nous essayons d'arrêter le plaisir des gens. C'est le contraire, nous essayons de protéger les gens et de limiter la propagation du virus afin que les restrictions puissent, espérons-le, être assouplies.' explique le sergent Nick Giess de la police de Birmingham.

Pour rappel, il est interdit aux gens de se réunir en groupe de plus de six personnes afin d'endiguer l'épidémie de coronavirus !

Fin septembre, le Premier ministre britannique Boris Johnson avait annoncé un couvre-feu national à partir de 22h pour les pubs, bars et restaurants. Il est donc interdit de faire la fête à Birmingham, même sous un chapiteau !

Avez-vous aimé cet article ?

Showroomprivé, l’endroit parfait pour faire de bonnes affaires!

L'iconique bagage féminin ou le sac Lacoste Femme

Les formalités pour partir vivre à l'étranger

© 2022 - dulourd.com - CGU