ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

France - Elle détourne 215.000 euros d'aide au chômage partiel alors qu'elle n'a aucun salarié

 266  |   Par Dulourd

Avec le confinement, rétabli à compter du 29 octobre en France, le dispositif de chômage partiel a de nouveau été modifié.

Pour les revenus au niveau du Smic, les salariés perçoivent l'équivalent de 100% de leur salaire net.

Pour les revenus supérieurs au Smic, les salariés au chômage partiel touchent 70% de leur rémunération brute, soit environ 84% de leur salaire net.

Mais certains semblent en profiter un peu trop... Une quadragénaire qui possédait un salon esthétique qui n'avait pas vraiment d'activité pendant le confinement, a touché 215 000 euros au titre du chômage partiel alors qu'elle n'avait aucun salarié. 'Elle y travaillait seule mais a déclaré une cinquantaine de salariés fictifs. Au total, cette femme a perçu environ 215 000 euros d'aides' explique Cécile Moral, cheffe de la brigade de répression de la délinquance astucieuse à la police judiciaire de Paris.

1605790128-chomage partiel fraude.jpg

Une somme qu'elle n'a pas hésité à dépenser !

'Elle s'est offert pour environ 15 000 euros de soins esthétiques pour elle-même, a acheté une voiture neuve à 35 000 euros, a financé les études de ses enfants et a mis de l'argent de côté' précise la policière.

L'affaire doit être jugée en mars prochain.

Carys Ann Ingram, une étudiante de 22 ans, a publié des photos de son voyage sur l'île anglo-normande de Jersey sur Instagram et a été condamnée à payer 7 280 euros d'amende pour ne pas avoir respecté le confinement.

En effet, le 12 octobre dernier, la jeune femme s'est envolée de Manchester pour Jersey et s'est retrouvée assise à côté d'une personne testée positive dans l'avion. À son arrivée, la jeune femme a alors été contactée par les autorités sanitaires qui lui ont demandé de s'isoler et de se faire tester. Choses qu'elle n'a pas faites.

1603981893-fille insta.jpg

Elle a multiplié les sorties au restaurant et les virées shoppings alors qu'elle était en attente du résultat de son test Covid. Mais à cause de ses nombreuses photos publiées sur Instagram, et comme son test s'est malheureusement avéré positif, la jeune femme s'est fait arrêter et a été condamnée à 7300 euros d'amende.

1603981892-fille insta2.jpg

Au Royaume-Uni, toute personne qui enfreint la règle de quarantaine reçoit une amende de 660 euros, et comme la jeune femme l'a enfreinte à plusieurs reprises, la sanction s'est alourdie.

Caroline Maffia, responsable de l'équipe de recherche, de la surveillance et de l'application de la loi, a déclaré : Il est regrettable qu'une personne mette en danger la santé des autres habitants de l'île après avoir été informée de la nécessité de s'isoler'

'Cette amende démontre que nous allons poursuivre les personnes trouvées en train de bafouer la loi. Toute personne identifiée comme étant un contact direct d'une personne positive au Covid doit comprendre l'importance de suivre les conseils de santé publique et de respecter la loi' a-t-elle poursuivi.

Avez-vous aimé cet article ?

Il imagine les candidats à la présidentielle en tant que chats

Pourquoi le marbre est la pierre du deuil ?

Quel est l’intérêt d’une assurance auto ?

© 2022 - dulourd.com - CGU