ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

France - Il trouve un chien amaigrit attaché à un arbre et dénonce : 'Mais la personne qui a fait ça, elle n'aime pas les animaux'

 1614  |   Par Dulourd

Dimanche dernier, un chasseur de Luçon en Vendée, a fait une terrible découverte !

Accompagné de ses trois chiens, Frédéric a trouvé un chien Staff attaché à un arbre par une chaîne, dans un endroit isolé de la forêt.

'Je suis revenu de la chasse par un chemin que je ne prends pas souvent' confie-t-il. 'Il était maigre, il avait une gamelle mais elle était vide. Il a eu peur d'Isia, Isis et Flipper, mes trois chiens. Il tremblait, on voyait bien qu'il était apeuré. Mais il n'a pas bougé, il était gentil comme tout, pas agressif' poursuit-il.

1609944932-chien attaché.jpg

Aussitôt, il a contacté la mairie et l'animal, d'abord placé en fourrière, a été récupéré par la SPA. 'Mais la personne qui a fait ça, elle n'aime pas les animaux. On ne fait pas ça à un chien, ça ne se fait pas.' déplore-t-il.

Nemo, le chien d'Emmanuel et Brigitte Macron, est pour la première fois la star d'une vidéo postée le mardi 22 décembre.

Chien croisé de Labrador et de Retriever-Griffon, Nemo est devenu la coqueluche de l'Elysée, où il apparait régulièrement aux côtés d'Emmanuel Macron, notamment lors des visites de dirigeants étrangers.

Truffe en l'air, l'animal du couple présidentiel revient sur son sort de chien abandonné avant d'être adopté en 2017 dans un refuge SPA des Yvelines. 'Mon histoire commence par un abandon. Comme moi, 100 000 animaux sont abandonnés chaque année en France' peut-on lire dans la vidéo sous-titrée.

La vidéo précise qu'un 'plan d'action va être mis en oeuvre' pour favoriser l'adoption, auquel le plan de relance consacrera 20 millions d'euros. 'La maltraitance sera plus fortement sanctionnée. Car votre animal fait partie de votre famille. Il compte sur vous' conclut la vidéo.

L'abandon d'animaux de compagnie pourrait être plus durement sanctionné, notamment jusqu'à trois ans d'emprisonnement, a fait savoir le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie lors de la présentation du plan gouvernemental de protection des animaux de compagnie.

Le gouvernement a mis sur pied ce lundi un plan pour lutter contre l'abandon des chiens et des chats, estimés à 100 000 par an, si ce n'est plus. Ainsi, pour lutter contre les achats compulsifs, un 'certificat de sensibilisation' devra être signé avant tout achat d'un animal, pour rappeler les obligations de soins, de vaccination et les coûts liés à la possession d'un animal.

Concernant les points de vente ou d'adoption d’animaux, le gouvernement n'a pas suivi la proposition du député Loïc Dombreval de réserver cette vente aux éleveurs professionnels et amateurs agréés et aux refuges. 'Quand vous allez dans une animalerie, vous avez un projet', a fait valoir Julien Denormandie.

Un accord avec leBonCoin pour les ventes sur Internet

Une charte d'encadrement a été conclue avec la plateforme. Les annonces concernant les chiens et les chats précisent le numéro d'identification de l'animal, son âge, sa race, s'il est vacciné... Facebook n'est pas concerné.

Une aide pour les personnes défavorisées

Le gouvernement souhaite également aider les personnes défavorisées à soigner leurs animaux en consacrant quatre millions d'euros pour la médecine vétérinaire solidaire.

Des sanctions

Un décret rendra le défaut d'identification des chats sanctionnables, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent. Les gardes champêtres et les policiers municipaux pourraient être habilités à faire des contrôles, a encore indiqué le ministre.

Avez-vous aimé cet article ?

Les formalités pour partir vivre à l'étranger

Pourquoi le marbre est la pierre du deuil ?

L'iconique bagage féminin ou le sac Lacoste Femme

© 2022 - dulourd.com - CGU