ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

France - Licencié pour avoir été testé positif au Covid-19

 902  |   Par Dulourd

Sébastien Klem qui travaillait pour un office HLM à Mulhouse, s'est fait licencier pour avoir été testé positif au Covid-19. Son employeur lui reproche d'être revenu travailler après et d'avoir mis en danger ses collègues.

'On me traite d'assassin publiquement' explique-t-il. C'est en juillet, en rentrant de vacances, qu'il s'est fait tester avant d'aller travailler alors qu'il n'avait aucun symptôme. En découvrant qu'il était positif, il a prévenu sa hiérarchie et s'est confiné 14 jours.

Sauf que son employeur lui reproche d'avoir repris son poste avant d'avoir les résultats de son test. Il a reçu une lettre de licenciement quelques semaines plus tard. 'On m'accuse d'avoir mis en danger la vie des autres, comme un assassin alors que ce n'est pas du tout le cas' se défend-t-il.

'Ce n'est pas la même situation que s'il avait été testé positif et qu'il était ensuite allé travailler sans rien dire à l'employeur' indique Stéphane Thomann, l'avocat de Sébastien. L'audience au conseil des Prud'hommes ne se tiendra pas avant septembre 2021.

Un jour avant que sa société spatiale ne lance un équipage de quatre astronautes vers la station spatiale internationale, le fondateur et PDG de SpaceX, Elon Musk, a tweeté vendredi qu'il avait été testé deux fois positif et deux fois négatif au Covid-19 dans la même journée.

'Il se passe quelque chose d'extrêmement bizarre. J'ai été testé quatre fois au Covid aujourd'hui. Deux tests étaient négatifs, les deux autres positifs. Même machine, même test, même infirmière' a-t-il écrit en précisant qu'ils s'agissait de tests antigéniques.

Il a dit qu'il souffrait des 'symptômes d'un rhume typique', notamment de légers reniflements, toux et petite fièvre et qu'il prévoyait de faire des tests RT-PCR auprès d'un autre laboratoire.

Un internaute lui a demandé si cela pouvait expliquer le pic de cas de Covid aux Etats-Unis et Elon Musk a simplement répondu : 'Si cela m'arrive, cela doit arriver à d'autres'.

Sa société spatiale, SpaceX, lancera ce samedi depuis la Floride quatre astronautes vers la Station spatiale internationale. Mais si il est testé positif au Covid d'ici là, il ne pourra pas assister au lancement. Pour la NASA, pas de doute : un isolement est obligatoire.

Lors d'un briefing à des journalistes, vendredi, Jim Bridenstine a déclaré qu'il s'attendait à ce qu'Elon Musk 'se mette en quarantaine et s'auto-isole'. Il ajoutait : 'lorsque quelqu'un est testé positif à la COVID-19, ici au Kennedy Space Center et à travers la NASA, c'est dans notre politique que cette personne se mette en quarantaine et s'isole'.

Les tests antigéniques présentent l'avantage de ne pas nécessiter d'analyse en laboratoire et de donner un résultat en une quinzaine de minutes. Mais évidemment, ces tests sont moins précis que les tests de diagnostic dits RT-PCR qui eux repèrent les protéines du virus quand les seconds détectent son matériel génétique, ce qui explique les 'faux négatifs'. Il y a donc de fortes chances qu'Elon soit en réalité porteur (ou l'était) et par précaution devra donc s'isoler. Les 'faux négatifs' étant, d'après ce que l'on sait aujourd'hui, plus nombreux que les 'faux positifs', il n'y a pas de surévaluation du nombre de porteurs du virus. La situation hors de contrôle en Italie dans les services de soins (voir article suivant) en est une preuve évidente :

Avez-vous aimé cet article ?

Dimanche 29 Mai 2022 : Trouver le cadeau utile et joli

Showroomprivé, l’endroit parfait pour faire de bonnes affaires!

Randonnée en montagne : comment bien vous protéger ?

© 2022 - dulourd.com - CGU