ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

La plus vieille maman d'Espagne, 69 ans, perd la garde de ses jumeaux nés le jour de la Saint-Valentin

Par Dulourd

Une femme de 69 ans a perdu la garde des jumeaux qu'elle a mis au monde à l'âge de 65 ans après que la plus haute juridiction espagnole ait jugé qu'elle était incapable de s'occuper d'eux.

En effet, la Cour suprême espagnole a confirmé la décision de retirer les enfants, rendue le 22 avril 2020 par l'Audience provinciale de Burgos, qui a estimé que les jumeaux n'étaient pas pris en charge dans des 'conditions optimales'.

La fin d'une bataille juridique de 4 ans

L'arrêt de la Cour suprême met fin à une bataille juridique de quatre ans menée par la femme Mauricia Ibanez, qui a donné naissance aux jumeaux - Gabriel et Maria de la Cruz - en 2017 après avoir suivi un traitement de fertilité aux États-Unis.

Le tribunal a estimé que les jumeaux étaient 'dans une situation de vulnérabilité évidente' en raison de l'incapacité de leur mère à s'occuper d'eux correctement ou à coopérer avec les services sociaux.

1614782264-3.jpg

La décision est basée sur les 'évaluations d'experts', et non sur l'âge ou la santé mentale de la femme, a déclaré la Cour, sans donner de détails.

Un rapport publié par l'Audience provinciale de Burgos au moment du jugement initial, cite : 'les traits de personnalité de la mère ont eu un impact significatif sur le développement affectif et psychosocial des mineurs'.

Il a ajouté que les relations familiales 'inexistantes', l'isolement et l'absence d'un réseau social de soutien étaient également préoccupants.

1614782263-2.jpg

Les enfants placés en famille d'accueil dès leur naissance

Les jumeaux, aujourd'hui âgés de quatre ans, ont été placés en famille d'accueil peu après leur naissance en 2017. Ibanez avait signé un accord avec les services sociaux selon lequel elle engageait une assistante pour s'occuper des enfants 24 heures sur 24 après avoir conclu qu'elle aurait besoin d'aide pour le nettoyage et la garde des enfants, a rapporté El Pais en 2017.

Mais, dix jours seulement après son retour à la maison après avoir passé plus d'un mois à l'hôpital après les naissances, les autorités ont décidé que les jumeaux étaient 'en danger'.

1614782263-1.jpg

Elle a contesté la décision, mais son appel a été rejeté par le tribunal local des affaires familiales, dans une décision désormais confirmée par la Cour suprême.

Ibanez a épuisé ses options juridiques pour l'instant, mais elle peut demander que le tribunal révise sa décision tous les deux ans. Le tribunal a déclaré qu'il ne prévoyait pas un résultat différent à court terme.

'J'ai décidé de devenir mère parce que l'expérience d'avoir Blanca, mon premier enfant, a été fantastique', a déclaré Ibanez à El Pais depuis l'hôpital après avoir donné naissance aux jumeaux en février 2017.

'Je me suis demandé si je pouvais vraiment en avoir un autre. Je ne m'inquiète pas du tout de mon âge. Je suis vieille mais il m'a été possible de tomber enceinte : la science et la médecine sont la dernière chance que nous avons, nous les personnes âgées.'

'Bien sûr, j'ai peur qu'on m'enlève mes enfants. Ils sont tellement sans défense, si petits et délicats. J'ai un peu peur pour eux. Je demande simplement à Dieu d'empêcher qu'ils ne tombent entre les mains des services sociaux', a-t-elle déclaré au journal.

Avez-vous aimé cet article ?

Côte d'Ivoire : comment bien préparer son voyage ?

6 raisons de voyager en Europe en train de nuit

Baume à barbe : de quoi a vraiment besoin votre peau ?

© 2022 - dulourd.com - CGU