ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

La veuve d'un docteur 'en parfaite santé' décédé 16 jours après avoir reçu le vaccin est persuadée que c'est lié et accuse directement Pfizer

 2641  |   Par Dulourd

La veuve d'un médecin de Floride a raconté comment son mari 'en parfaite santé' est mort d'une mystérieuse maladie du sang, quelques jours seulement après avoir reçu le vaccin Covid-19 de Pfizer.

Selon Heidi Neckelmann, l'obstétricien Gregory Michael, 56 ans, son meilleur ami et partenaire depuis 28 ans, était actif, en bonne santé et n'avait aucune condition préexistante avant de recevoir le vaccin le 18 décembre.

Il est cependant mort d'une attaque dimanche matin après avoir développé soudainement une maladie auto-immune rare qui pousse le corps à détruire ses propres plaquettes, les minuscules fragments qui aident le sang à coaguler.

1610110609-1.jpg

Gregory, père d'un enfant, n'a pas eu de réaction immédiate à l'injection, mais trois jours plus tard, alors qu'il prenait une douche, il a remarqué des taches rouges qui indiquent un saignement sous la peau, sur ses pieds et ses mains. Lorsqu'il s'est présenté au Mount Sinai Medical Center à Miami Beach, l'hôpital où il travaille et où il a reçu le vaccin révolutionnaire, les médecins ont découvert qu'il souffrait d'un manque aigu de plaquettes.

Au début, ils ont pensé qu'il devait s'agir d'une erreur. Ils ont donc refait le test et, cette fois, ont procédé à un comptage manuel qui est censé être plus précis. Cette fois-ci, une seule plaquette a été trouvée.

'Il se sentait à 100 %, il était normal, énergique, heureux. Mais ils ont dit que vous ne pouviez pas rentrer chez vous, c'est incroyablement dangereux, vous pourriez souffrir d'une hémorragie cérébrale et mourir.' raconte Heidi.

Après deux semaines de perfusions et de traitements expérimentaux qui n'ont pas réussi à augmenter le nombre de plaquettes de Gregory, les médecins ont décidé qu'ils n'avaient pas le choix de l'opérer. Cependant, il est mort d'une attaque hémorragique avant de pouvoir subir l'opération.

1610110610-2.jpg

Heidi, 58 ans, pense que le vaccin révolutionnaire de Pfizer, BioNtech a pu être l'élément déclencheur.

'Dans mon esprit, sa mort était liée à 100% au vaccin. Il n'y a pas d'autre explication' a-t-elle déclaré. 'Il était en très bonne santé. Il ne fumait pas, il buvait de l'alcool de temps en temps, mais seulement avec du monde. Il faisait de l'exercice, nous avions des kayaks, il était pêcheur en haute mer.' confie-t-elle.

1610110295-veuve medecin.jpg

L'entreprise Pfizer a déclaré qu'elle était au courant de la mort 'très inhabituelle' du Dr Michael et qu'elle poursuivait ses investigations.

Si la maladie mortelle de Gregory est directement liée au vaccin révolutionnaire de Pfizer-BioNtech, ce serait le premier décès connu qui y serait lié. Cependant, un porte-parole a mis en garde : 'Nous ne pensons pas pour l'instant qu'il y ait un lien direct avec le vaccin'.

Avez-vous aimé cet article ?

6 raisons de voyager en Europe en train de nuit

Paysages époustouflants, eaux cristallines, la France à de nombreuses cordes à son arc

Pourquoi le marbre est la pierre du deuil ?

© 2022 - dulourd.com - CGU