ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

Les formalités pour partir vivre à l'étranger

Par Dulourd

Partir vivre à l'étranger est une décision qui demande mûre réflexion. Cela implique la réalisation de plusieurs démarches administratives, et nécessite une parfaite préparation, tant au niveau organisationnel que financier. Vous devez prévoir un budget suffisant, et rechercher en amont une adresse de résidence. Une fois sur le territoire étranger, vous serez tenu de vous conformer aux règles du pays dans lequel vous vivrez désormais. Quels conseils suivre pour une expatriation la plus sereine possible ? Qu'en est-il des papiers nécessaires pour partir vivre à l'étranger ?

Faites la régularisation de vos papiers avant de vous installer à l'étranger

Les papiers sont des éléments dont vous devez vous préoccuper lorsque vous envisagez de partir vivre à l'étranger. Une expatriation inclut :

  • un visa d'immigration,
  • un permis de séjour,
  • un permis de travail,
  • un passeport en cours de validité.

Le passeport

Si vous comptez emménager dans un pays situé hors de l'Espace économique européen, vous devez présenter un passeport en cours de validité. Bien souvent, une durée minimum de validité après votre date d'entrée dans le pays est demandée. Déposez votre demande auprès d'une mairie équipée d'un dispositif de recueil (DR). Vous pouvez réaliser une préd-emande en ligne pour simplifier votre démarche d'obtention, vous rendre en mairie pour finaliser votre demande, et suivre son avancement sur le site de l'ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés).

Notez par ailleurs que pour avancer quelque peu les délais d'obtention d'un passeport, faire une pré-demande permet de gagner du temps sur les démarches. À titre d'information, sachez que les modalités de délivrance ont évolué depuis décembre 2016. De plus en plus de communes sont équipées pour le délivrer. En cas de doute, rendez-vous sur le site officiel du gouvernement et utilisez la géolocalisation pour retrouver la mairie la plus proche de chez vous, ou de votre lieu de travail, équipée d'un DR.

Les formalités pour vivre à l

Le visa

Concernant le visa, il est exigé à l'entrée de la plupart des pays en dehors de l'EEE. N'hésitez pas à vérifier les conditions d'entrée, et à vous renseigner sur les dossiers nécessaires dans votre pays d'expatriation. Le visa adapté à votre situation (travail, étude, résidence) est disponible auprès du consulat français du pays étranger dans lequel vous allez vous rendre. Les démarches pouvant prendre plusieurs semaines, nous vous conseillons vivement de vous y prendre à l'avance. Assurez-vous de fournir les documents nécessaires pour appuyer votre demande :

  • photo d'identité,
  • passeport,
  • relevé bancaire,
  • extrait de casier judiciaire,
  • billet d'avion aller-retour,
  • adresse de résidence du pays dans lequel vous emménagez.

Notez que le délai de délivrance varie selon les pays.

Les permis de séjour et de travail pour aller vivre à l'étranger

En fonction du pays dans lequel vous souhaitez vivre : Suisse, pays de l'EEE (Espace économique européen) ou autres, les règles concernant les permis de séjour et de travail diffèrent. Si vous partez vivre en Suisse, ou dans l'EEE, vous n'aurez pas besoin d'un titre de travail et d'un titre de séjour. Toutefois, en fonction de la raison de votre séjour (étudiant, travailleur, membre de famille ou inactif), vous êtes obligé de respecter les conditions pour résider dans ce pays.

Dans le cas où vous comptez vous installer dans un autre pays, il faudra entamer les démarches nécessaires à l'obtention d'un visa d'installation. Effectuez également les démarches pour obtenir des permis de séjour et de travail si besoin, pour vous et les membres de votre famille. Si vous partez en vacances dans ce pays, il faudra peut-être obtenir un visa court séjour selon les conditions du lieu (la durée, proximité ou non) dans lequel vous prévoyez d'emménager.

Prévoyez le budget nécessaire pour partir vivre à l'étranger

Lorsque vous partez vivre à l'étranger, que ce soit seul ou en famille, le budget à prévoir dépend en grande partie de votre destination finale, et du coût de la vie sur place. La liste des frais à prévoir comprend :

  • le billet d'avion ou de train,
  • les frais administratifs,
  • d'installation,
  • de logement et de scolarité,
  • les diverses assurances,
  • le téléphone,
  • l'électricité,
  • Internet et les imprévus.

Le budget pour le déplacement et la scolarité

Pour les frais de déplacement, allouez un budget d'environ 750 euros par personne en augmentant ce montant à mesure que le pays est éloigné de la France. Le coût du visa étant différent d'un pays à l'autre, comptez environ 250 euros par personne. Les autres charges en lien avec les formalités d'expatriation vous coûteront à peu près une centaine d'euros.

Si vous vous expatriez avec vos enfants, vous devez leur permettre de poursuivre leur scolarité dans de bonnes conditions. Les 530 établissements scolaires français se trouvant à l'étranger sont répartis dans 140 pays. Si vous êtes à proximité de l'un d'entre eux, vos enfants pourront bénéficier d'un enseignement dispensé par un établissement homologué par l'Éducation nationale. En moyenne, le coût de scolarité d'un enfant va de 7 000 à 10 000 euros par an.

Les autres frais à prévoir pour partir vivre à l'étranger

Vos finances peuvent rapidement s'amenuir si vous tombez malade à l'étranger, et que vous devez être hospitalisé. Souscrire une assurance santé avant votre départ vous permettra de vous expatrier sans crainte. Le coût de cette prestation dépend :

  • de la zone géographique,
  • du niveau de couverture,
  • de votre tranche d'âge,
  • de la complémentarité ou non avec la CFE.

Dans tous les cas, il vous en coûtera, en moyenne, 80 à 100 euros par personne et par mois. Les autres assurances auxquelles il convient de souscrire lorsque l'on part vivre à l'étranger sont les assurances chômage, voiture et habitation. L'opérateur téléphonique, dans de nombreux pays, est différent du fournisseur d'accès Internet, et il faudra prévoir deux factures différentes.

La situation est la même pour l'eau et l'électricité. N'oubliez pas d'inclure un abonnement aux chaînes satellites ou au câble si vous souhaitez suivre les évènements mondiaux ou sportifs à la télévision. Quant aux imprévus, affectez-y une part de votre budget. En fonction de vos économies, allouez-y par exemple 50 à 100 euros supplémentaires par mois.

Recherchez un logement dans votre pays d'immigration

Les questions de l'installation et du logement sont un poste de dépenses très important lors d'une expatriation. Prenez les mesures nécessaires avant votre départ et préparez convenablement votre arrivée.

Partir vivre à l

Logement, impôts, permis de conduire : faites le nécessaire

Avant de partir de France, vous devrez rendre votre appartement, ou le louer si vous en êtes propriétaire. Concernant les meubles, vous pouvez trouver un lieu pour les stocker, les vendre ou les déménager dans votre futur logement à l'étranger. Il faudra de plus résilier vos différents contrats (téléphone, assurance, EDF., etc.).

Prenez également rendez-vous avec votre centre des impôts, car si vous comptez travailler dans votre pays d'expatriation, vous devrez également payer des impôts sur le revenu. N'oubliez pas de demander un permis de conduire international dans le cas où le permis français n'est pas reconnu dans votre pays de destination.

Les frais d'installation et de logement une fois sur place

À moins de posséder une maison dans laquelle résider, passez par un site de petites annonces, ou par une agence immobilière, pour trouver un logement dans votre pays d'immigration. Visitez un maximum de logements avant de vous décider et si possible, restez au moins une semaine à l'hôtel avant de prendre une décision.

Pendant ce temps, visitez les différents quartiers pour trouver celui qui vous plaira réellement. Concernant les frais d'installation, prévoyez 3 000 euros pour le déménagement international si vous emportez vos meubles. Quant aux frais de logement, il est difficile de faire une estimation précise tant les marchés de l'immobilier sont différents d'un pays à un autre. Ceci dit, quand vous aurez obtenu une fourchette de prix concernant les loyers de votre pays d'expatriation, pensez à demander s'il faut, ou non, tenir compte d'un mois (ou plus) de caution.

Avez-vous aimé cet article ?

Showroomprivé, l’endroit parfait pour faire de bonnes affaires!

Dimanche 29 Mai 2022 : Trouver le cadeau utile et joli

Les formalités pour partir vivre à l'étranger

© 2022 - dulourd.com - CGU