ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

Les jeunes joueurs de jeux vidéos ont moins de risque de développer des symptômes de dépression d'après cette étude

Par Dulourd

Une nouvelle étude a révélé que les jeunes garçons qui passent régulièrement du temps à jouer à des jeux vidéo sont moins susceptibles de développer des symptômes dépressifs plus tard dans leur vie.

Les chercheurs de l'Université College London ont utilisé les données de 11 341 jeunes, de 11 ans pour être précis, en examinant leur utilisation des réseaux sociaux, des jeux et d'Internet.

Les symptômes de la dépression

Trois ans plus tard, les scientifiques sont revenus voir les jeunes, alors âgés de 14 ans, et leur ont posé des questions sur les symptômes de la dépression, tels que la mauvaise humeur, le manque de concentration et la perte de plaisir.

Ils ont constaté que les garçons qui avaient joué à des jeux vidéo la plupart du temps présentaient une réduction de 24 % des symptômes dépressifs trois ans plus tard, par rapport aux garçons qui jouaient à des jeux vidéo moins d'une fois par mois.

Toutefois, les chercheurs affirment que cet effet n'a été constaté de manière significative que chez les garçon ayant un faible niveau d'activité physique et qu'il n'a pas été constaté chez les filles.

1613815401-jeunes joueurs.jpg

Influence sur la santé mentale

L'auteur principal de l'étude, Aaron Kandola, doctorant en psychiatrie de l'UCL, a déclaré :'Les écrans nous permettent de nous engager dans un large éventail d'activités'

'Les lignes directrices et les recommandations concernant le temps passé devant l'écran devraient être basées sur notre compréhension de la manière dont ces différentes activités peuvent influencer la santé mentale et si cette influence est significative'

'Bien que nous ne puissions pas confirmer si le fait de jouer à des jeux vidéo améliore réellement la santé mentale, notre étude n'a pas révélé que cela était nocif et pourrait avoir certains avantages. En particulier pendant la pandémie, les jeux vidéo ont été une plate-forme sociale importante pour les jeunes.' déclare-t-il.

1613815454-wiii.jpg

Les effets des réseaux sociaux sur les jeunes filles

Les scientifiques ont également constaté que les filles qui passaient plus de temps à utiliser les réseaux sociaux étaient plus susceptibles de développer des symptômes de dépression. Les filles de onze ans qui utilisaient les réseaux sociaux avaient 13 fois plus de chances de déclarer des symptômes dépressifs trois ans plus tard que celles qui n'utilisaient les réseaux sociaux que moins d'une fois par mois.

'Toute initiative visant à réduire le temps d'écran des jeunes doit être ciblée et nuancée. Cependant, nous devons continuer à encourager les jeunes à être physiquement actifs et à interrompre les longues périodes d'assise par une activité physique légère' déclare le Dr Mats Hallgren, auteur principal de l'étude.

Et voilà, il s'avère que toutes ces années passées à jouer à Mario Kart dans l'enfance n'ont peut-être pas été une perte de temps après tout.

Avez-vous aimé cet article ?

Randonnée en montagne : comment bien vous protéger ?

Les formalités pour partir vivre à l'étranger

Il imagine les candidats à la présidentielle en tant que chats

© 2022 - dulourd.com - CGU