ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

L'interdiction en Belgique de l'abattage d'animaux halal par les musulmans et casher par les juifs est soutenue par un tribunal européen, ce qui suscite la colère des groupes religieux

 69  |   Par Dulourd

La Cour européenne de justice a soutenu aujourd'hui l'interdiction belge de l'abattage d'animaux halal musulmans et casher juifs, suscitant la colère des groupes religieux.

Elle s'est prononcée en faveur d'une réglementation déjà imposée en région flamande de Belgique qui, pour des raisons de droits des animaux, interdit l'abattage de bétail qui n'a pas été étourdi. Cette mesure a été considérée comme une interdiction effective des traditions musulmane et juive, qui exigent que les animaux soient conscients lorsqu'on leur tranche la gorge.

abattage animaux

L'arrêt dit : 'La Cour conclut que les mesures contenues dans le décret permettent de trouver un juste équilibre entre l'importance accordée au bien-être des animaux et la liberté des croyants juifs et musulmans de manifester leur religion'

Une organisation qui chapeaute des groupes juifs en Belgique a qualifié cette décision de 'déni de démocratie' qui ne respecte pas les droits des groupes minoritaires. 'Le combat continue et nous n'admettrons la défaite que lorsque nous aurons épuisé tous nos recours juridiques, ce qui n'est pas encore le cas', a déclaré Yohan Benizri, chef de la Fédération belge des organisations juives.

Le rabbin Menachem Margolin, président de l'Association juive européenne, a déclaré que cette décision représentait 'un triste jour pour le judaïsme européen'.

'Quel terrible message à envoyer aux Juifs européens, que vous et vos pratiques ne sont pas les bienvenus ici. C'est une négation fondamentale de nos droits en tant que citoyens européens', a-t-il dit dans une déclaration.

Le gouvernement de la région flamande de Belgique a publié en 2017 un décret qui est entré en vigueur en 2019 et qui stipule que les abattoirs doivent étourdir le bétail avant de l'abattre.

Les défenseurs des droits des animaux avaient fait pression pour cette interdiction, arguant qu'il était plus humain d'étourdir les animaux afin qu'ils soient inconscients lorsqu'ils sont tués.

Les autorités belges ont fait valoir que cette mesure 'réduirait leurs souffrances', mais elle a été largement perçue comme visant la tradition musulmane halal.

Avez-vous aimé cet article ?

Paysages époustouflants, eaux cristallines, la France à de nombreuses cordes à son arc

Randonnée en montagne : comment bien vous protéger ?

Côte d'Ivoire : comment bien préparer son voyage ?

© 2022 - dulourd.com - CGU