ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

'Moi ma force, c'est d'être moche, populaire et vulgaire' - Corinne Masiero répond à la polémique suite à sa prestation aux Cesars

 1375  |   Par Dulourd

Lors de la 46e cérémonie des Césars le 12 mars 2021, l'actrice Corinne Masiero s'est dénudée pour protester contre la situation des intermittents du spectacle. Un geste qui a suscité l'admiration des uns mais aussi l'indignation des autres.

'Qu'une meuf de mon âge se foute à oilpé, sans être rafistolée, avec les miches qui tombent et puis la cellulite (...) le ventre comme ça et les seins qui font comme ça (...), pas épilée, rien du tout. Oh mon dieu !' a-t-elle déclaré dans une interview accordée à Médiapart.

Une réponse cash

'Moi, ma force, c'est d'être moche et populaire et vulgaire, parce que vulgaire, c'est 'qui vient du peuple' et donc si ça gêne des gens, bah posez-vous des questions', a-t-elle déclaré.

'Ce dont on parle le plus, ce sont de mes vieilles fesses en ruine (...) mais ce qui est génial, et ça je suis contente parce que c'était le but, c'est qu'on en parle' poursuit-elle. 'J'ai reçu un tsunami de 'Je t'aime.' Je ne m’attendais vraiment pas à ça. Il y a beaucoup de nanas d'un certain âge qui m'ont dit : 'Merci de montrer votre corps parce qu’on a le droit d’exister aussi'. Ça me fout la chair de poule. '

Corinne a réagi aux propos tenus par Roselyne Bachelot mardi dernier :'Je n'ai pas envie de répondre à madame Bachelot, ni aux chiens de garde du gouvernement, parce que je ne les écoute pas. Par principe, je ne les écoute pas. 'imagine que ça ne devait pas être très gentil. Ce qui est dommage, c'est qu'elle aurait pu me le dire, parce qu'elle était dans la salle au début semble-t-il et elle s'est barrée. Si elle a des choses à dire, elle les dit en face, déjà.'

Le procureur de la République alerté

Une dizaine d'élus de droite ont alerté le procureur de la République sur ce qu'ils estiment être une 'exhibition sexuelle'.

'J'ai trouvé cette nudité en heure de grande écoute totalement déplacée' estimé le député LR Julien Aubert. Il affirme que cet acte peut donc être puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.

Le texte a été signé de plusieurs membres du collectif Oser la France, un mouvement qui se veut un laboratoire d’idées de la droite tels que le député LR Julien Aubert, la sénatrice LR des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer, ou encore le maire de Maisons-Laffitte, dans les Yvelines, Jacques Myard.

Avez-vous aimé cet article ?

Côte d'Ivoire : comment bien préparer son voyage ?

Randonnée en montagne : comment bien vous protéger ?

Pourquoi le marbre est la pierre du deuil ?

© 2022 - dulourd.com - CGU