ACTU CULTURE INSOLITE MODE VOYAGE FOOD LIFESTYLE SPORT Mentions légales (0)

Un article de 2018 avait prédit la pandémie de 2020 avec une précision et une exactitude effrayante !

 24  |   Par Dulourd

Lors de nos multiples recherches quotidiennes afin de sourcer les infos qui nous proviennent, nous sommes tombés sur un article qui était alors passé inaperçu... Et il est pourtant estomaquant ! En effet, rédigé le 6 Juin 2018 par Charles-Elie GUZMAN pour Up-magazine, cet article décrit avec une précision et une exactitude folle la pandémie que nous sommes en train de vivre en se basant sur les déclarations de l'OMS, des médecins, des scientifiques et des organisations de santé publique qui avaient bien tiré la sonnette d'alarme. Mais il n'y avait personne pour l'entendre.

La véritable illustration de l'article choisie en 2018 (coucou le masque) :
1612017122-prédiction.jpg

Extraits choisis :

(lien vers l'article original en description et en toute fin d'article)

'Les médecins, les scientifiques l’OMS et toutes les organisations chargées de la santé publique ne cessent de nous le dire. Nous sommes à deux doigts d’une pandémie mondiale ravageuse.'

1612017243-1136_000_1qm2ss.jpg

'Une nouvelle étude qui cherchait à classifier les risques pandémiques, nous révèle que le danger viendrait d’un simple rhume. Une épidémie propagée par les voies respiratoires, a priori non létale, mais causée par un virus à ARN, qui se propagerait partout dans le monde et causerait une hécatombe.' 'Cela pourrait être une mutation d’un virus existant, d’un virus échappé d’un laboratoire, d’un risque terroriste. Ce pourrait être aussi une zoonose, une transmission de l’animal à l’homme. 70 % des maladies récemment découvertes provenaient de sources animales, qu’elles soient domestiques ou sauvages. Rappelons que c’est le cas d’Ébola mais aussi du virus HIV.'

1612017249-pango chauv.jpg

'[...]des agents biologiques pourraient conduire à une catastrophe soudaine, extraordinaire et généralisée, au-delà de la capacité collective des gouvernements nationaux et internationaux et du secteur privé à la contrôler.'

1612017863-assemblée.jpg

'Les chercheurs cassent ainsi une idée reçue : la prochaine pandémie ne viendra pas d’un virus à haut taux de mortalité, mais d’un virus banal, de la famille de ceux qui nous assaillent en hiver comme les rhinovirus par exemple. Ils ne sont que peu mortels mais leur potentiel pandémique est énorme. Les auteurs soulignent en effet que pour déstabiliser les gouvernements, l’économie, les sociétés, et toutes les organisations sanitaires, la mortalité importe moins qu’un taux très élevé de personnes malades en même temps. Il est avéré qu’un virus peu mortel mais extrêmement contagieux, notamment par les voies aériennes, peut finalement provoquer une hécatombe.'

1612017397-img_slate_rhume.png

'Son mode de transmission, a conclu l’équipe, sera très probablement respiratoire. Il sera contagieux pendant la période d’incubation, avant l’apparition des symptômes ou lorsque les personnes infectées ne présentent que des symptômes bénins. Enfin, il aura besoin de facteurs spécifiques à la population hôte (par exemple, des personnes non immunisées contre lui) et d’autres caractéristiques de pathogénicité microbienne intrinsèque (par exemple un taux de létalité faible mais significatif), autant de traits qui, ensemble, augmentent considérablement la propagation de la maladie et l’infection. D’autant que, parmi les critères les chercheurs ajoutent que cet agent pathogène se distingue par le fait qu’aucun traitement direct ou méthode de prévention n’existe à ce jour contre lui. Parmi tout le bestiaire de microbes que les chercheurs ont analysé, ils en distinguent une famille particulière : celle des virus à ARN. Ce sont eux la grande menace. Ces virus, ne possédant pas d’ADN mais uniquement de l’ARN ont un fort potentiel de mutations. Ils nous sont pour la plupart familiers, causes de nos rhumes, affections respiratoires et autres grippes saisonnières.

La grande pandémie que l’on attend viendrait donc d’un virus apparemment bénin mais mutant facilement pour acquérir un pouvoir de nuisance maximum.'

1612017310-virus_enveloppes.png

'Les chercheurs recommandent donc de fixer comme une grande priorité la surveillance des infections humaines causées par des virus à ARN d’origine respiratoire. Des programmes de recherche clinique visant à optimiser le traitement des virus à ARN à diffusion respiratoire devraient être mieux financés. Enfin, les auteurs du rapport appellent à un renforcement de la priorité de la recherche sur les vaccins contre les virus respiratoires à ARN, y compris un vaccin antigrippal universel.'

1612017399-title-1609338648.jpg

Ce ne sont pas les premiers à annoncer qu'une pandémie était inéluctable (le fameux Raoult l'avait fait dix auparavant par exemple) mais ici on retrouve une exactitude dans le portrait-robot et l'enchaînement des événements qui est assez folle.

L'article original : Les scientifiques attendent la prochaine pandémie mondiale. Elle pourrait venir d’un simple rhume.

Avez-vous aimé cet article ?

Baume à barbe : de quoi a vraiment besoin votre peau ?

Comment choisir son mandataire auto dans le cadre d'une reprise auto ?

Showroomprivé, l’endroit parfait pour faire de bonnes affaires!

© 2022 - dulourd.com - CGU